ici


ici

ici [ isi ] adv.
• v. 1050; lat. pop. ecce hic, forme renforcée de hic « ici » 1. ci
I
1Dans ce lieu (le lieu où se trouve la personne qui parle); opposé à là, là-bas. vx céans. Arrêtons-nous ici; c'est ici. Viens ici. Ils se sont rencontrés ici même. Monsieur X..., ici présent. Ici repose, ici gît. 1. ci. Ling. Moi, ici, maintenant (cf. Ego hic et nunc). déictique. (En parlant d'une maison) C'est ici qu'il habite. On entre ici comme dans un moulin. Vous êtes ici chez vous. (En parlant d'une ville, d'un pays) Il fait plus frais ici qu'à Paris. Ici comme ailleurs. Comme on dit ici. C'est l'usage, la tradition ici.
À cet endroit. « Ici, tu t'asseyais; c'était ici ta place » (Aragon). Signez ici. Ici, Untel, s'emploie au téléphone, en radio pour indiquer l'identité de la personne qui appelle. « Allo Madrid ? Ici Oviedo. Aranda vient de se soulever » (Malraux).
♢ D'ICI : de ce lieu. Je l'entends d'ici. Sortez d'ici ! Hors d'ici ! Les gens d'ici. Près d'ici. C'est à deux pas, à un kilomètre d'ici, à cinq minutes d'ici. Loc. Iron. Je vois ça d'ici : j'imagine la chose. Vous voyez d'ici le tableau.
Loc. adv. PAR ICI. Par cet endroit, dans cette direction. Par ici la sortie. Par ici la monnaie. Par ici la bonne soupe ! Dans les environs, dans ce pays. Il habite par ici. Ils sont arriérés, par ici.
2(1544) Loc. adv. ICI-BAS : dans ce bas monde; sur la terre. Les choses d'ici-bas. « Tout n'est ici-bas que symbole et que songe » (Renan) .
3(1668) Employé avec là, désigne deux lieux que l'on oppose. çà (et là). Ici une forêt, là des champs. Un jardin planté ici et là de quelques arbres.
4À l'endroit où l'on se trouve, que l'on désigne, dans un discours, un écrit. « Le récit que je rapporte ici mot pour mot » (France). Ce que j'ai voulu faire ici, dans ce livre. Ici, il se met à pleurer, après avoir dit ces mots.
5Subst.; didact. ou littér. L'ici : le lieu de la présence.
II Adv. de temps
1Vx En ce moment. maintenant.
2Mod. Jusqu'ici : jusqu'à présent. — D'ICI, marquant le point de départ dans le temps. J'aurai fini d'ici demain. D'ici à trois jours. dans. D'ici peu : dans peu de temps (cf. Sous peu). « D'ici le treize, tout a le temps de sauter » (Romains). D'ici là, elle aura oublié. D'ici (à ce) que (et subj.). D'ici qu'il ne fasse plus rien, il n'y a pas loin.
⊗ CONTR. Ailleurs.

ici adverbe (latin populaire ecce hic, voilà ici) Indique : l'endroit précis où se trouve la personne qui parle (par opposition à , là-bas) : Venez ici. Les personnes ici présentes doivent remplir ce questionnaire. un lieu quelconque, une localité, une région où se trouve la personne qui parle : Il n'habite plus ici depuis longtemps. un endroit précis que l'on désigne : Mettez votre signature ici. la situation ou les circonstances où l'on est placé, l'endroit où l'on est arrivé dans un développement (texte, exposé) : Arrêtons ici notre commentaire. En tête de phrase, introduit l'identité de la personne qui parle au téléphone ou celle d'une station de radio : Ici, France-Culture. Ici…, là…, marquent une opposition entre deux lieux ou une opposition entre deux cas, deux situations : Ici des cultures, là des terrains en friche. D'ici, qui habite, réside dans le pays, la région, l'immeuble : Les gens d'ici ; qui provient de la région : Les produits d'ici. D'ici (à)…, indique un laps de temps qui commence au moment où l'on parle : D'ici (à) la fin du mois. D'ici (à ce) qu'il revienne. D'ici à ce que (il y a loin, il n'y a pas loin, etc.), indique qu'une éventualité est ou n'est pas probable. D'ici là, entre le moment présent et la date dont il a été question. D'ici peu, dans peu de temps, à brève échéance. Ici !, intime l'ordre de venir (notamment à un chien). Ici et là, de côté et d'autre, à divers endroits. Familier. Je vois ça d'ici, je l'imagine aisément sans avoir besoin d'y aller voir ou d'attendre que l'événement se produise. Jusqu'ici, jusqu'au moment présent, jusqu'à maintenant. Par ici, dans les environs, dans les parages ; dans cette direction, vers ce lieu, et, en particulier, dans la direction de la personne qui parle : Par ici les billets.ici (difficultés) adverbe (latin populaire ecce hic, voilà ici) Orthographe 1. Ici-bas, avec un trait d'union. 2. Ici même, ici dedans, ici dehors, par ici, sans trait d'union. Emploi 1. Ici en corrélation avec ou là-bas. La corrélation marque l'opposition dans l'espace ou, moins souvent, dans le temps : opposition entre ce qui est proche et ce qui est éloigné (ici, nous sommes à l'abri, mais là-bas, le vent est très fort), opposition entre deux lieux ou deux faits (dans ce pays, tout est tranquille, mais son voisin se prépare aux hostilités : ici le chant des oiseaux, là les bruits de bottes), opposition entre le présent et un avenir indéterminé (d'ici là ; jusqu'ici, nous n'avons pas à nous plaindre ; à quelque temps de là...). 2. Sans corrélation. En l'absence de corrélation et d'opposition, la langue courante emploie indifféremment ici ou là : c'est ici, nous sommes arrivés (ou : c'est là, nous sommes arrivés ; je suis là (ou : je suis ici ; viens là (ou : viens ici). Registre 1. D'ici à demain / d'ici demain. L'un et l'autre se disent. D'ici à demain est plus soutenu, d'ici demain plus courant. 2. D'ici là, d'ici peu s'emploient dans tous les registres. Construction 1. D'ici que, d'ici à ce que (+ subjonctif) : d'ici qu'elle finisse (ou : d'ici à ce qu'elle finisse), nous avons le temps de faire l'aller et retour. Les deux constructions sont admises. D'ici que est plus soutenu, d'ici à ce que plus courant. 2. C'est ici que : c'est ici que je l'ai trouvé (et non : c'est ici où je l'ai trouvé).

ici
adv.
rI./r (Lieu)
d1./d Dans le lieu défini par la personne qui parle. Venez ici. Je suis ici pour mes vacances. Passez par ici, par cet endroit.
|| D'ici: de cette région, de ce pays. Les gens d'ici.
|| Par ici: dans les environs. Il y a par ici plusieurs vergers.
d2./d (Dans un texte.) à l'endroit indiqué. Ici l'acteur marque un silence.
d3./d Loc. adv. Ici-bas: sur terre. Les choses d'ici-bas.
d4./d (Québec) Pop. (En corrélation avec un démonstratif.) Ci. Ce pays-ici. (V. icite.)
rII./r (Temps)
d1./d Jusqu'ici: jusqu'au moment présent. Jusqu'ici cet enfant est resté sage.
d2./d D'ici: à partir de maintenant jusqu'à... D'ici huit jours, d'ici à huit jours. D'ici peu. D'ici longtemps. D'ici là: du moment présent à une date ultérieure. D'ici là, nous pourrons aviser.

⇒ICI, adv.
Adverbe de lieu (plus rarement de temps) marquant le lieu où se trouve le locuteur ou un lieu proche que le locuteur désigne.
A. — Emploi réflexif. [Ici se réfère au dire en tant que tel et désigne le lieu où se passe l'acte d'énonciation, où se trouve la personne qui parle (qui dit « ici »), qu'il s'agisse du locuteur lui-même ou de celui dont il rapporte le dire en discours direct. Plus rarement, dans des locutions, adverbe de temps se référant au moment du dire]
1. À l'endroit (point ou espace circonscrit dont l'étendue peut être variable) où se trouve le locuteur. Anton. là-bas, ailleurs. Cf. hier I rem. 1.
a) [Sans idée de mouvement] Synon. de céans. Untel, ici présent...; on est bien ici (fam.); qu'il fait bon ici! Mouillard (...) nous montre le tombeau de Montaigne en chevalier : son cœur seulement est ici, aux Feuillants (MICHELET, Journal, 1835, p. 184). Et tu seras mieux, papa, au bord de l'eau qu'ici. Tu te coucheras sur l'herbe (RENARD, Poil Carotte, 1894, p. 72) :
1. Jamais je n'avais vu la campagne au printemps; je me promenai parmi les coucous, les primevères, les campanules; (...) le fait d'exister ici, en cet instant, prenait parfois un éclat fulgurant.
BEAUVOIR, Mém. j. fille, 1958, p. 264.
[Dans le refrain d'une vieille chanson fr.] Qui donc sonne ici si tard, compagnons de la Marjolaine? (MONTHERL., Pitié femmes, 1936, p. 1135).
PHRASÉOLOGIE. Comment (diable, donc) êtes-vous ici? Il n'est pas ici; vous ici? Je ne m'attendais pas à vous voir ici; je vous attends ici; rendez-vous ici; que se passe-t-il ici? Ma place n'est pas ici; vous n'avez plus rien à faire ici; y a-t-il quelqu'un ici? Il y a tout ce qu'il faut ici; où sommes-nous ici? Ça sent bon, ici! Il fait bon, chaud, froid ici; on gèle ici; on ne voit pas clair ici; on étouffe ici; je m'ennuie ici; pas ici! son séjour, sa présence ici.
b) [Avec des verbes de mouvement]
[Direction] Entrez ici; arrive ici; que venez-vous faire ici? Qu'est-ce qui vous amène ici? Ne remettez plus les pieds ici! (fam.). Ernest, lui dit-elle, viens ici. Elle s'assit en prenant son fils entre ses deux genoux (BALZAC, Gobseck, 1830, p. 432). Qu'est-ce que tu viens faire ici? (HUGO, Misér., t. 2, 1862, p. 440).
[Origine] Fuir d'ici, partir d'ici; chasser (qqn) d'ici; s'éloigner d'ici, déloger d'ici, filer d'ici, ne pas bouger d'ici, revenir d'ici, tirer (qqn) d'ici. Allez-vous en d'ici, car je vous chasse tous! (HUGO, Légende, t. 1, 1859, p. 197). Alain : Tu devrais sortir d'ici, te mêler à la vie, voir des gens (MAURIAC, Mal Aimés, 1945, II, 1, p. 187).
Loc. interjective. Hors d'ici! :
2. — Sortez! fit-il. — Mais... — Plus un mot! Sortez, vous dis-je; allons, oust! hors d'ici! quittez ce lieu que vous déshonorez de votre ignoble présence!
COURTELINE, Ronds-de-cuir, 1893, 5e tabl., 1, p. 172.
[Passage] Entrez, passez par ici; s'il passe par ici. Voulez-vous sortir par ici, ou la voir? Elle est dans le salon (DELÉCLUZE, Journal, 1824, p. 44).
♦ [Dans le refrain d'une vieille chanson fr.] Elle poussa même la délicatesse d'esprit jusqu'à chanter sans en avoir envie : « Il a passé par ici, le furet du Bois, Mesdames, il a passé par ici le furet du Bois joli » (PROUST, J. filles en fleurs, 1918, p. 920).
Par ici. Dans cette direction (lieu que le locuteur montre, cf. A 4 b et B).
2. En partic.
a) Dans le lieu clos ou dans l'espace géographique (et p. méton. dans le groupe social) où se trouve le locuteur.
Dans cette maison (cet hôtel, ce restaurant, ce magasin, etc.). Ici on parle anglais; ici on paie comptant, par chèques; je me sens chez moi ici; vous êtes ici chez vous; venez passer quelques jours ici; on entre ici comme chez moi, comme dans un moulin; c'est la maison du bon Dieu, ici! Qui (donc) est le maître ici? Où vous croyez-vous, ici? C'est bien ici qu'habite Monsieur Untel? Et toi, à quelle heure te lèves-tu?... — À six heures moins un quart, quand j'vais au Sacré-Cœur... Ici on m'éveille à huit heures (GYP, Souv. p. fille, 1928, p. 218). Il y a beaucoup de travail ici, vous savez, les domestiques sont si étourdis, si négligents! (BERNANOS, Joie, 1929, p. 588) :
3. — Vous vous plaisez ici, Mademoiselle? Elle regarde autour d'elle avant de répondre : — Oh! pas beaucoup, je ne connais personne, je m'ennuie un peu. — Mais votre collègue est aimable avec vous, ainsi que Mlle Sergent?
COLETTE, Cl. école, 1900, p. 114.
C'est ici. Nous sommes arrivés à destination. — Numéro 27! dit l'inspecteur. — C'est ici. Ouvrez, Antoine (DUMAS père, Monte-Cristo, t. 1, 1864, p. 155). Il demanda : « Monsieur Flamel. — C'est ici, Monsieur. Entrez » (MAUPASS., Contes et nouv., t. 1, Père, 1883, p. 436).
Ici-même. Rojo a été élève ici-même (MALRAUX, Espoir, 1937, p. 607).
[Rejeté en fin de prop., souvent après virgule et en phrase exclam. pour désigner de façon iron. ou péj. un lieu peu agréable et p. méton. un ensemble de pers.] Allons, embrassez-moi. C'est plus qu'une mode ici, c'est une rage, on s'embrasse toutes les cinq minutes (BECQUE, Corbeaux, 1882, I, 4, p. 71). Toujours stupéfait d'être repoussé et raillé. Il murmura : — Ils sont gais, ici! (ZOLA, Œuvre, 1886, p. 130). — On ne peut donc pas être tranquille une minute, ici! (ALAIN-FOURNIER, Meaulnes, 1913, p. 43).
b) Dans la contrée, la ville, le pays où se trouve le locuteur. Anton. là-bas, ailleurs. Ici comme ailleurs, ici comme partout; comme on dit ici; c'est l'usage, la coutume, la tradition ici; il fait plus frais ici qu'à Paris; vous venez souvent ici? Tout va bien ici; la vie que je mène ici; mon séjour ici. Il pleut sur Moutiers. Il pleuvra ici dans deux ou trois minutes seulement (COLETTE, Sido, 1929, p. 37). Tu peux être certain qu'au Havre tu ferais de meilleures études qu'ici. Ce ne sont pas des feignants, là-bas (MONTHERL., Fils personne, 1943, II, 2, p. 297) :
4. ... il regrettait les petits camarades du sentier de hêtres, et les cajoleries de ses grands-parents, et les chansons de sa vieille grand'mère. Là-bas, tout le monde s'occupait de lui, tandis qu'ici il était presque toujours tout seul. Non, il n'aimait pas la ville.
LOTI, Mon frère Yves, 1883, p. 232.
Être d'ici. Être du pays. Synon. fam. être du coin. Vous n'êtes pas d'ici? — Voilà, dit-il, un homme qui n'est pas d'ici, car je ne le connais pas (HUGO, Misér., t. 1, 1862, p. 475). Des fois, il veut rire... Même qu'il n'est pas d'ici, voilà six mois qu'il est arrivé du Pas-de-Calais (ZOLA, Germinal, 1885, p. 1173).
Les gens d'ici, la vie d'ici. Élisabeth, qui sera donnée en mariage au fils du prince d'ici (MONTALEMBERT, Élisabeth, 1836, p. 5).
3. P. anal. À l'endroit du texte ou du discours où le locuteur en est arrivé. Anton. avant, auparavant, en deça, ci-dessus, ci-dessous, après, infra, supra, plus haut, plus loin, au(-)delà. Ici, je m'arrête; il ne s'agit pas ici de..., ce n'est point ici le lieu de..., il n'est pas utile d'observer ici que..., ce que j'avance ici..., je dois avertir ici que...; il faut le répéter ici; ce serait ici le cas de...; le récit que je rapporte ici mot pour mot. Ici l'empereur cessa de parler, et la salle retentit d'aupplaudissemens (GENLIS, Chev. cygne, t. 1, 1795, p. 29). Et l'an prochain, si Dieu et Notre-Dame (ici il souleva son chapeau) nous prêtent vie, nous boirons nos tisanes dans le pot d'étain! (HUGO, N.-D. Paris, 1832, p. 489) :
5. Mais pour le reste, il fallait demeurer, et accepter de s'en remettre à Dieu, même pour la mort des enfants, et sans chercher de secours personnel. Ici, le Père Paneloux évoqua la haute figure de l'évêque Belzunce pendant la peste de Marseille.
CAMUS, Peste, 1947, p. 1403.
P. ext. Sur ce sujet, dans ce domaine, dans cette matière. Ici encore, comme sous tant d'autres rapports, Élisabeth a été une personnification admirable et complète de son siècle (MONTALEMBERT, Élisabeth, 1836p. 134). Olga : Qu'est-ce que l'amour vient faire ici? Vous lisez trop de romans (SARTRE, Mains sales, 1948, 5e tabl., 1, p. 178) :
6. Et pourtant il ne faut pas avoir peur de la vérité parce qu'elle seule est belle. Quand je parle ici de la vérité, sans doute je veux parler d'abord de la vérité scientifique; mais je veux parler aussi de la vérité morale, dont ce qu'on appelle la justice n'est qu'un des aspects.
H. POINCARÉ, Valeur sc., 1905, p. 2.
4. Loc. adv. et prépositives
a) Ici-bas, loc. adv. Sur la terre, dans ce monde (p. oppos. à l'au-delà, à une autre vie). Anton. là-haut, au ciel, dans l'au-delà. Dès ici-bas; les choses d'ici-bas (anton. d'en haut). Le peintre qui cherche ici-bas un type à la céleste pureté de Marie (BALZAC, E. Grandet, 1834, p. 83). La consolation suprême d'ici-bas : C'est la prière, baume en qui se cicatrisent Souvent la chair et toujours l'âme qui se brise (JAMMES, Géorgiques, 1912, p. 55) :
7. ... de par les articles les plus sacrés de son Credo, le chrétien estime que l'existence d'ici-bas se continue dans une vie dont les joies, les peines, la réalité, sont sans proportion avec les conditions présentes de notre Univers.
TEILHARD DE CH., Milieu divin, 1955, p. 34.
Emploi subst. masc. Pouah! Quelle infection par moments que tout cela, que tout cet ici-bas! (RIVIÈRE, Corresp. [avec Alain-Fournier], 1907, p. 248). La grâce ne signifie-t-elle pas que, si l'au-delà se rapporte lui-même à l'ici-bas, il ne le continue en aucun cas, mais le nie et le transfigure? (VUILLEMIN, Essai signif. mort, 1949, p. 263).
b) Par ici, loc. adv. Cf. aussi supra A 1 b.
Dans cette direction. Regardez par ici; veuillez me suivre par ici; par ici la sortie! Par ici la bonne soupe! — Par ici, Monsieur. — Et le précédant, elle l'introduisit dans le salon (REIDER, Mlle Vallantin, 1862, p. 201).
Dans cette contrée, dans cette région (avec ou sans idée de mouvement). Synon. dans les parages. Rôder par ici; qu'êtes-vous venu faire par ici? Des yeux durs en résumé, et point animés par cette gentille vivacité commerciale, orientalo-fragonarde qu'ont presque tous les yeux de par ici (CÉLINE, Voyage, 1932, p. 68). — Je vois ce qu'est Monsieur le curé, soupira Céleste, trop bon, trop tendre. Par ici, les gens sont durs (BERNANOS, Crime, 1935, p. 737) :
8. ... Tartarin, que l'enseigne de l'auberge intriguait, demanda au joueur de cor cassant une croûte dans un coin (...) : — Vous avez donc des chamois par ici?
A. DAUDET, Tartarin Alpes, 1885, p. 166.
[Dans une phrase exclam., avec une nuance péj. ou iron.] Les bonnes femmes venaient me voir au lit à cause de mes pyjamas. Des retardés, par ici, ce n'est pas croyable! (MARTIN DU G., Thib., Belle sais., 1923, p. 1031).
c) Jusqu'ici. Jusqu'au lieu où se trouve le locuteur. De la rivière jusqu'ici; avancez jusqu'ici; depuis... jusqu'ici. Cf. jusque(s) I A 1 d.
d) D'ici. Du point où nous sommes (point de départ d'un verbe de perception). Je l'entends d'ici; je vois ça d'ici (= j'imagine); vous voyez d'ici le tableau.
D'ici (à)... [pour marquer une distance]. V. de1 I A 1 a .
... d'ici (postposé, le compl. de distance est toujours introduit par une prép. : à ... d'ici). À deux pas d'ici; à cent, à mille lieues d'ici. Il y a, à vingt pas d'ici, une crémerie qui, d'après des photographies qu'on ferait peindre par un peintre de charcutier, donnerait un décor cent fois plus réel (GONCOURT, Journal, 1888, p. 866) :
9. Nous nous verrions souvent : vous habiteriez chez ta mère, à deux kilomètres d'ici... Qu'est-ce que c'est deux kilomètres? Cinq minutes en auto! Et tu n'en mets guère plus à pied quand tu prends le raccourci, par le bois de Berge, et que tu cours comme un fou...
MAURIAC, Mal Aimés, 1945, II, 9, p. 217.
À x minutes, heures d'ici. À cinq minutes d'ici. — On ira demain? C'est au moins à deux heures d'ici! (VERCEL, Cap. Conan, 1934, p. 197). — Là où vous allez pour la Compagnie, c'est la pleine forêt, c'est humide... C'est à dix jours d'ici (CÉLINE, Voyage, 1936, p. 163).
5. Loc. temporelles (ici marque le point de départ ou d'aboutissement dans le temps)
a) Jusqu'ici, loc. adv. Jusqu'au moment présent, jusqu'à aujourd'hui. Synon. jusqu'à présent, jusqu'à maintenant. Jusqu'ici il n'a rien dit; cela ne s'est guère vu jusqu'ici; jusqu'ici..., désormais/maintenant... Cf. jusque(s) I A 2 c.
b) D'ici (à)... (pour marquer un laps de temps). À partir de maintenant. D'ici là, d'ici peu. Cf. de1 ex. 5.
D'ici à ce que + subj. D'ici à ce que ma vaste opération soit finie, je suis dans les embarras les plus étroits (LAMART., Corresp., 1830, p. 6). D'ici à ce que ton neveu ait l'âge de Péclet, la condition des travailleurs peut s'être améliorée (ROMAINS, Hommes bonne vol., 1932, p. 281).
D'ici que + subj. (plus rare). D'ici que l'on donne le nom de Régis Lalande à une rue... (E. TRIOLET, Le Grand Jamais, pp. 139-140 ds GREV. 1975, § 916, N.B. 2).
Au fig. D'ici à + inf. D'ici à s'imaginer que je passe mes nuits à sabler le champagne, que je suis vendu à l'Amérique, il n'y a qu'un pas : on le franchira vite (BEAUVOIR, Mandarins, 1954, p. 394).
Rem. La prép. à est facultative pour introduire l'indication de la limite considérée; l'usage tend à l'omettre. D'ici demain/à demain; d'ici janvier/à janvier, d'ici le 13/au 13... Cf. de1 I A 3 c.
c) ... d'ici (le compl. de temps est introduit par une prép. comme avant, dans, après...). Dans vingt ans d'ici. Je ne serais pas étonné si dans quelques années d'ici mes facultés baissaient tout à coup (CONSTANT, Journaux, 1804, p. 129). Avant huit jours d'ici, il n'y aura plus en France, et peut-être en Europe, une douzaine de socialistes pur jus (MARTIN DU G., Thib., Été 14, 1936, p. 512).
6. Emploi subst. masc. inv., littér. ou spéc. (dans le domaine de la philos.). Le lieu de la présence. Anton. l'ailleurs. L'ici et le maintenant. La présence des anges est une annonce de paradis. Elle crut voir au-dessus de cette auberge le mystérieux ICI de la Providence (HUGO, Misér., t. 1, 1862, p. 189). L'élément des formes, c'est l'ensemble des « ici », ou, comme disent les relativistes, des points-événements dans l'espace-temps (RUYER, Esq. philos. struct., 1930, p. 32). Une conscience absolue de l'« ici », sans laquelle on serait renvoyé de souvenir en souvenir et l'on n'aurait jamais une perception actuelle (MERLEAU-PONTY, Phénoménol. perception, 1945, p. 163).
B. — Emploi référentiel
1. À l'endroit plus ou moins proche mais précis que l'on désigne (d'un geste par exemple). Synon. (sans idée de proximité).
a) Veuillez signer ici; il y a une tache, une faute d'orthographe ici; appuyez ici (= sur ce bouton); regardez ici; placez-vous ici, près de moi. — Mettez une épingle ici. Eh! non, pas là, ici, près de la manche (ZOLA, Bonh. dames, 1883, p. 692). Commence par remplir ce formulaire. Mets tes doigts dans cette encre. Pose-les ici. Parfait (CAMUS, État de siège, 1948, p. 244) :
10. — C'est ici — (montrant sa place) — que vous travaillez? — Non, dit-il, c'est là. Il indiqua le renfoncement le plus obscur de la pièce, et une chaise basse qui tournait le dos à la lumière.
ROLLAND, J.-Chr., Nouv. journée, 1912, p. 1509.
En partic. [pour désigner un endroit du corps] Où souffrez-vous? — Ici; j'ai mal ici, pas là, ici. Knock, il lui palpe et lui percute le dos, lui presse brusquement les reins. — Vous n'avez jamais mal ici le soir en vous couchant? Une espèce de courbature? (ROMAINS, Knock, 1923, II, 4, p. 11).
b) Ici! [En phrase ell. du verbe, interj. servant à exprimer l'ordre de venir, en partic. en s'adressant à un chien] Fam. Ici, Médor! Ici, tout de suite! Synon. aux pieds! (pour s'adresser à un chien). « Top, ici! » dit-il. Le chien accourut à l'appel de son maître (VERNE, Île myst., 1874, p. 115). Les promeneuses, ici, tout de suite! — Voilà, Mademoiselle! (COLETTE, Cl. école, 1900, p. 274) :
11. — Allons, — ici, Diane, dit le jeune homme; ici tout de suite. — À l'appel de son maître, le chien lâcha prise et reçut un dernier coup de balai de la marchande, qui l'appela Lacenaire!
MURGER, Scènes vie jeun., 1851, p. 199.
c) Allô, ici Untel! [Au téléphone, à la radio, à la télévision, etc., pour annoncer l'identité du poste ou du locuteur] Ici Londres; ici Paris, Radiodiffusion et Télévision française; allô, la maison X? Ici M. Untel qui voudrait parler à... — Ici, le poste radio. Nous vous communiquons les télégrammes (SAINT-EXUP., Vol nuit, 1931, p. 102). Allô, allô, ici radio Barcelone. Chers auditeurs, nous vous donnons lecture des derniers télégrammes relatant les événements d'Oviedo (CAMUS, Révolte Asturies, 1936, II, 3, p. 415) :
12. — « Allô... le 01-32?... Le professeur Philip est rentré? Ici, le docteur Thibault... » (Un temps). « Allô... Bonjour, Patron... Je vous empêche de déjeuner... C'est pour une consultation. Urgente... »
MARTIN DU G., Thib., Consult., 1928, p. 1055.
d) Dans un endroit désigné par une inscription (épitaphe, lieu célèbre...). Ici naquit, ici gît, ici repose... (cf. ci1 B 2). Une balustrade avec cette inscription : Ici, les Guises tenaient conseil (MICHELET, Journal, 1839, p. 320). Une pierre noire avec cette inscription en lettres dorées : ICI NAQUIT TURENNE le 11 septembre 1611 (HUGO, Rhin, 1842, p. 44) :
13. ... j'ai demandé que l'on grave sur ma tombe : « Ici gît un citoyen britannique qui n'a jamais sifflé dans son bain et qui n'a jamais prétendu être un détective amateur ».
MAUROIS, Silences Bramble, 1918, p. 59.
2. P. anal. À l'endroit du texte plus ou moins proche, que l'on désigne. J'ai voulu montrer/peindre ici...; ce que j'ai voulu faire ici (= dans ce qui précède).
3. [En corrélation avec (ou un mot équivalent, comme ailleurs) pour marquer une opposition entre des lieux différents, sans qu'il y ait nécessairement idée de proximité ou d'éloignement, ici se rapportant au lieu dont on parle en premier] Ici..., là... À un/tel endroit..., à un/tel autre... Ailleurs..., ici... Ici, des rosiers nains qu'un goût docte affila; Plus loin, des ifs taillés en triangles. La lune D'un soir d'été sur tout cela (VERLAINE, Poèm. saturn., 1866, p. 71). Et, de comptoir en comptoir, la cliente se trouvait prise, achetait ici l'étoffe, plus loin le fil, ailleurs le manteau (ZOLA, Bonh. dames, 1883, p. 459) :
14. Point d'art ni de lettres en Turquie, donc point de langue circulant de peuple à peuple, point de pensée commune, point d'unité. Ici on parlait latin, là grec, ailleurs slave, plus loin arabe, persan ou hindou.
HUGO, Rhin, 1842, p. 440.
Ici et là. De côté et d'autre; en divers endroits. Synon. çà et là, deçà delà, par-ci par là. Ce lieu sublime, mal cultivé, planté ici et là de nobles vignes et de pauvres haricots mourants, a été certainement visité de Dante (MICHELET, Journal, 1838, p. 265). Profiter de cette dispersion pour s'attribuer, ici et là, des parcelles de ses propriétés (DE GAULLE, Mém. guerre, 1954, p. 208) :
15. Bien des fois, ces derniers temps, j'ai fouillé le quartier de la rue de Sèvres pour les retrouver, interrogeant des concierges, des commerçants, trottant ici et là à n'en plus finir.
LÉAUTAUD, In memor., 1905, p. 195.
P. anal. [Pour indiquer une simple opposition entre deux faits, deux cas, deux circonstances qui se rapportent à des moments différents] Synon. tantôt... tantôt... Ici il pardonne, là il punit (Ac.). Pour le but, quelle différence! Là, le présent qui nous échappe; ici, l'avenir qui nous reste (LEMERCIER, Pinto, 1800, I, 8, p. 28).
Rem. 1. Ici/là. Ici marque une relation au locuteur : il réfère au lieu (supra A 1, 2, 3, 4) ou, plus rarement, au moment du dire (supra A 5); mais il sert aussi à désigner un lieu considéré comme proche : son rôle est alors celui de l'identification spatiale; si l'idée de proximité s'estompe, il commute avec là, qui fonctionne normalement par rapport à lui comme terme « non marqué » (supra B 1, 2); l'usage tend à remplacer ici par dans la lang. cour. ou fam. : Nous ne sommes pas là pour nous amuser; qui est là? Ailleurs, ici désigne, p. oppos. à là, le lieu dont on parle en premier (supra B 3). 2. Ici précède parfois le part. passé, dans la lang. recherchée. Les mots ici ajoutés (G. MAUGER, Gramm. pratique du fr. d'auj., Paris, Hachette, 1968, § 834). Les personnes ici rassemblées. Ici venu, l'avenir est paresse (VALÉRY, Charmes, 1922, p. 149). 3. Un emploi pop., à valeur de dém. (pour -ci). Dans ces temps ici (cf. MAUPASS., Contes et nouv., t. 1, Réveillon, 1882, p. 54). 4. Ici s'emploie suivi d'un adv. : ici même, ici encore, ici au moins. Loc. adv., vx a) Ici dedans. La pluie de nouveau cingla les vitres de la passerelle (...) « Jamais, je ne pourrai veiller ici dedans, dit Davis » (PEISSON, Parti Liverpool, 1932, p. 56). b) Ici près. Tout près d'ici. Il demeure ici près, rue de la Perle (BALZAC, Cous. Pons, 1847, p. 171).
REM. 1. Icicaille, adv., arg. du Temple(cf. HUGO, Misér., t. 2, 1862, p. 180 et 227). 2. Icigo, adv., arg. des barrières (cf. ID., ibid., p. 229). 3. Icit(t)e, (Icite, Icitte)adv., région. (notamment Canada, Centre et Ouest) (cf. HÉMON, M. Chapdelaine, 1916, p. 9; GENEVOIX, Raboliot, 1925, p. 158; GUÈVREMONT, Survenant, 1945, p. 33; ROY, Bonheur occas., 1945, p. 182; LA VARENDE, Sorcière, 1954, p. 22).
Prononc. et Orth. : [isi]. Att. ds Ac. dep. 1694, icy (1694, 1718), puis -i. Étymol. et hist. I. A. 1. Mil. XIe s. (i)ci adv. de lieu, désigne le lieu où se trouve celui qui parle (Alexis, éd. Chr. Storey, 202); ca 1100 d'ici qu'en « depuis ce lieu jusqu'à » (Roland, éd. J. Bédier, 3635 : d'ici qu'en Sarraguce); ca 1180 d'ici a (MARIE DE FRANCE, Fables, 46, 30 ds T.-L.); 2. fin XIIe s. [date du ms.] p. ext. « à cet endroit du manuscrit, du discours » (Alexis, prol.). B. Ca 1130 adv. de temps, désigne le moment présent de ici que « jusqu'à ce que » (Lois de Guillaume ds HENRY Chrestomathie, n° 189, p. 338, 16, et gloss. s.v. deci). II. 1604 icy bas loc. adv. « ci-dessous, dans la suite » (LE LOYER, Hist. des spectres, VIII, 8 ds HUG.); av. 1648 venez ici bas (VOITURE, Poésies d'apr. RICH. 1680); 1668 (LA FONTAINE, Fables, VII, 3 : Les choses d'ici-bas ne me regardent plus). I composé de ci1 et d'un i- initial provenant de l'adv. a. fr. iluec « là » (2e moitié Xe s. illo, St Léger, éd. J. Linskill, 100; mil. XIe s. iluec, Alexis, 247), du lat, class. « là-bas, là », étant devenu sous l'infl. de « ici », cf. FEW t. 4, p. 425a, 559b. II composé de I et de bas1. Fréq. abs. littér. : 42 986. Fréq. rel. littér. : XIXe s. : a) 62 381; b) 59 388; XXe s. : a) 52 352, b) 66 282. Bbg. FOULET (L.). L'Effacement des adv. de lieu. II. Ici, là et leur groupe. Romania. 1954, t. 75, pp. 433-456. - HOUSE (A.B.), CORBETT (N.L.). Sur l'orig. de la prononc. icit « ici » au Canada fr. Fr. mod. 1970, t. 38, pp. 147-150. - KJELLMAN (H.). Fr. ici-ainsi. In : [Mél. Vising (J.)]. Paris, 1925, pp. 161-178. - LARTHOMAS (P.). Là-haut, là-bas. Fr. mod. 1974, t. 42, pp. 196-205.

ici [isi] adv.
ÉTYM. V. 1050; du lat. pop. ecce hic, forme renforcée de hic « ici ». → Ci.
———
I
1 (V. 1050). Dans ce lieu, dans cet endroit (en parlant du lieu où se trouve la personne qui parle); par oppos. à là, là-bas. Céans (vx), 1. ci (vx). || Ici et là. Çà (et là). || Je suis ici, dans ma chambre; il est ici, avec moi. || Monsieur X ici présent. || Allons dans mon cabinet (cit. 7) de travail, nous serons mieux qu'ici. || Venez, entrez ici. || Qu'aucun (cit. 41) n'entre ici.Allus. littér. Vous qui entrez ici, laissez toute espérance (cit. 17). || « Nous sommes ici par la volonté du peuple… » (→ Arracher, cit. 40).Je vous rencontre ici à propos. || Je reviendrai ici demain. || On est bien ici. || On s'ennuie, ici. || Arrêtons-nous ici; c'est ici. || Ici, c'est la frontière.(XXe). Sur une inscription. || Ici repose, ici gît. Ci.(En parlant d'une maison). || Il habite ici. || Chez lui et ici (→ Fou, cit. 23). || Dehors (cit. 4) et ici. || Vous êtes ici chez vous. || Tout le monde ici… (→ Gens, cit. 15). || On entre ici comme dans un moulin. || Vous toucherez le même salaire qu'ici (→ Assurer, cit. 14). || Je suis resté ici…. (→ Honneur, cit. 36; honte, cit. 35). || On l'a reçu ici par charité (→ Honte, cit. 14).(En parlant d'une ville, d'un pays). || Ici et ailleurs (→ Exil, cit. 10). || Mon arrivée (cit. 2) ici; notre retour ici (→ Cellule, cit. 4). || Mon séjour ici, la vie que je mène ici (→ Farniente, cit. 1; fatigant, cit. 5). || À l'étranger et ici; en Europe et ici (→ Asservir, cit. 17). || Ici, le fleuve (cit. 8) n'est encore qu'un ruisseau. || Il fait plus frais ici qu'à Paris. || Il y a ici des gens… (→ Calomnie, cit. 5).
1 Ô dieux hospitaliers, que vois-je ici paraître ?
La Fontaine, Fables, VII, 16.
2 Vous savez quel sujet conduit ici leurs pas (…)
Racine, Iphigénie, II, 7.
3 Non, je ne veux pas être récompensé de ma sagesse ici par des faveurs là-bas.
Balzac, le Lys dans la vallée, Pl., t. VIII, p. 842.
4 Ici, tu t'asseyais c'était ici ta place (…)
Aragon, les Yeux d'Elsa, Le cantique d'Elsa, V, p. 73.
(XIIe). À cet endroit (en parlant d'un endroit précis que l'on désigne). || Il y a une faute d'orthographe, une tache ici. || Veuillez signer ici. || Où souffrez-vous ? Ici (→ Gratouiller, cit. 3).(1668, Molière). Ellipt. || Ici ! : viens ici ! (s'emploie surtout pour appeler un chien).(XXe). || Ici, Untel, s'emploie au téléphone, en radio pour indiquer l'identité de celui qui appelle. || Ici Paris (titre de publication).
5 Ici, Valère. Nous t'avons élu pour nous dire qui a raison de ma fille ou de moi.
Molière, l'Avare, I, 5.
6 — Allô, Madrid ? Ici Oviedo. Aranda vient de se soulever, on se bat (…) Manuel appelait (…) — Allô, Mayorga ? Ici Madrid. — Oui ? — Conseil ouvrier.
Malraux, l'Espoir, I, I, 1, 1.
(V. 1265). || D'ici : de ce lieu (→ 2. Flanquer, cit. 2; horizon, cit. 13). || Sortez d'ici ! || Hors d'ici !Près d'ici (→ Apparaître, cit. 1).D'ici : de ce pays. || Vous n'êtes pas d'ici ? || Les gens (cit. 19), les enfants d'ici (→ Grandement, cit. 2).
7 — Vous n'êtes pas d'ici, que je crois ? — Non, je n'y suis venu que pour voir la fête de demain.
Molière, George Dandin, I, 2.
D'ici là : d'ici à cet endroit-là (→ Foi, cit. 28). || D'ici là, il y a bien dix kilomètres. — ☑ Loc. (XXe). Iron. Je vois cela, je vois ça d'ici : j'imagine la chose. || Tu vois ça d'ici ?
8 Déjà il devait « lécher une casserole » sous le regard attendri de l'Autrichienne. Je le vois d'ici (…)
F. Mauriac, le Sagouin, p. 3.
(Fin XVIIe, Mme de Sévigné). Par ici : par cet endroit, dans cette direction (→ Hôtel, cit. 17). || Il a, il est passé par ici… || Par ici la sortie. Ellipt. || Par ici !(1668, Molière). Dans les environs, dans ce pays. || Il habite par ici. || Ils sont arriérés, par ici (→ Bloc, cit. 3).
9 Est-ce par ici ?
Molière, George Dandin, III, 1.
C'est ici que…Vx. || C'est ici où…
10 C'est ici où les bohémiennes poussent leurs agréments.
Mme de Sévigné, 539, 20 mai 1676.
(1580, Montaigne). Vx. || Ici (joint à un substantif que l'on désigne par un pronom démonstratif). Ci.REM. Au XVIIe s., selon Vaugelas (Remarques sur la langue française, 1647), cet usage se maintenait surtout dans le langage parlé.
11 (…) sa charité n'est point perdue, même en ce monde ici.
Mme de Sévigné, 1284, juin 1690.
(1265). Vx ou dial. || Ici (joint à un adv. de lieu). || « Ici dedans » (Molière, les Précieuses ridicules, 7). || Ici bas (vx) : ici, en bas. || « Ici autour » (Molière, Dom Juan, III, 2).
12 Allons vite, ici-bas.
Molière, George Dandin, III, 4.
Loc. adv. Ici-bas : sur la terre (par oppos. à là-haut, désignant le paradis, l'« au-delà »…). → Dans ce bas monde. || « Ce que l'homme ici-bas appelle le génie (cit. 30) ». || Les choses (cit. 13) d'ici-bas.
13 Ici-bas, tous les lilas meurent,
Tous les chants des oiseaux sont courts :
Je rêve aux étés qui demeurent
Toujours.
Sully Prudhomme, Stances et Poèmes, Ici-bas.
14 Tout n'est ici-bas que symbole et que songe.
Renan, Souvenirs d'enfance…, II, I.
N. m. (par oppos. à l'au-delà).
15 Mais, hélas ! Ici-bas est maître : sa hantise
Vient m'écœurer parfois jusqu'en cet abri sûr (…)
Mallarmé, Du Parnasse contemporain, Les fenêtres, p. 33.
REM. (Ici et ) :
16 Ici est le lieu même où est la personne qui parle; là est un lieu différent. Ici marque un endroit déterminé; là est plus vague : Venez ici, allez là. L'un est plus près, l'autre plus éloigné.
Littré, Dict., art. Ici.
17 Deux adverbes surtout sont en usage : ici, là, qui s'opposent l'un à l'autre : Fort à propos, messieurs, vous vous trouvez ici (Mol., Mis., 1671)… Fig. : Il faut montrer ici ton zèle et ta prudence (Rac., Iph., 126)… Ici et là ont fini par n'être pas très distincts. On dit : Nous ne sommes pas là pour enfiler des perles. Le sens est « ici ».
F. Brunot, la Pensée et la Langue, p. 423.
2 (1668, Molière). Employé avec là. Désigne deux lieux que l'on oppose (sans idée de présence ou d'éloignement). || Ici, une forêt; , des champs. || Ici et là, des nappes de brume (cit. 2). Çà (et là), delà (deçà, delà).
(Mil. XVIe, Ronsard). Fig. (pour désigner des circonstances, des actions successives et opposées). || Ici il pardonne, là il punit (Littré). || Le hasard qui a détruit ici, et là sauvegardé les vestiges du passé (→ Histoire, cit. 22).
3 (1637, Descartes). À l'endroit où l'on se trouve, que l'on désigne dans un discours, un écrit… (opposé à ailleurs). || Ce que j'ai voulu faire ici (dans ce livre). || Il faut le répéter ici (→ Anticipation, cit. 1). || Arrêtons (cit. 51), terminons ici. || J'aborderai ici, je considérerai ici… (→ Aspect, cit. 26). || Évitez ici la grandiloquence (cit. 1). || Je me sers ici de ce mot… (→ Hiérarchie, cit. 5). || Plaçons ici une histoire (→ Héros, cit. 37). || Ce n'est pas ici le lieu de montrer comment… (→ Bonté, cit. 4). || Ce serait ici le cas (cit. 9) de…
18 C'est ce qu'ici l'on a voulu faire, et ce prologue est un essai de louanges de ce grand prince (le Roi).
Molière, le Malade imaginaire, Prologue.
19 Je serais bien aise de poursuivre et de faire voir ici toute la chaîne des autres vérités (…)
Descartes, Disc. de la méthode, V.
20 (…) le récit que je rapporte ici mot pour mot (…)
France, le Petit Pierre, XIX, p. 127.
(1674, Racine). Dans ce domaine, dans cette matière… (→ Habitude, cit. 48; homme, cit. 11).
21 Un second groupe d'éléments dans l'œuvre littéraire, ce sont les situations et les événements (…) En cela, l'art est encore supérieur à la nature (…) Il reste un dernier élément, le style (…) Ici encore l'art est supérieur à la nature (…)
Taine, Philosophie de l'art, t. II, p. 319-322.
4 N. m. (Rare et littér.). || L'ici : le lieu de la présence (par oppos. à l'ailleurs).
21.1 Erreur signifie le fait d'errer, de ne pouvoir demeurer parce que, là où l'on est, manquent les conditions d'un ici décisif (…)
M. Blanchot, l'Espace littéraire, p. 323.
———
II Adv. de temps.
1 (1661, Molière). Vx. En ce moment; en ce temps même. Maintenant.
2 (1667, Racine). Mod. Jusqu'ici : jusqu'à présent, jusqu'à aujourd'hui (→ Appréciable, cit.; frein, cit. 4; fréquenter, cit. 19).
22 Il l'aime. Mais enfin cette veuve inhumaineN'a payé jusqu'ici son amour que de haine (…)
Racine, Andromaque, I, 1.
REM. Ici, adv. de temps, ne s'emploie plus guère que dans jusqu'ici et les expressions où il est combiné avec de. Il n'en était pas de même au XVIIe s. et notamment chez Molière, où l'on rencontre fréquemment ici au sens de « maintenant, à cet instant » (cf. Amphitryon, II, 1, vers 703; Tartuffe, III, 7, vers 1159; Dom Garcie, V, 6, vers 1876, etc.). → aussi Herculéen, cit. Sand.
23 Dom Juan n'a plus qu'un moment à pouvoir profiter de la miséricorde du Ciel; et s'il ne se repent ici, sa perte est résolue.
Molière, Dom Juan, V, 5.
(XIIe). || D'ici. « Combiné avec de, ici marque le point de départ dans le temps, le point d'aboutissement étant énoncé par une date, une subordonnée temporelle ou un adverbe » (G. et R. Le Bidois).Vx. || « Dans un moment d'ici » (Molière, Dom Garcie, IV, 2).Mod. || D'ici à demain, d'ici demain. || D'ici à trois jours. Dans (→ Aboucher, cit. 4). || D'ici à ce qu'il vienne… || D'ici à (et inf.). || D'ici à réussir, il y a une marge. || D'ici à la fin du mois.(Sans à). || D'ici demain. → ci-dessous, cit. 27, 28. || « D'ici que l'on donne le nom de Régis Lalande à une rue… » (E. Triolet, in Grevisse). — ☑ (Av. 1850, Balzac). D'ici là (→ Confirmer, cit. 10; grabuge, cit. 1). — ☑ (1869, Flaubert). D'ici peu : dans peu de temps.
24 On conçoit que dans pareilles phrases ( ici marque le point de départ dans le temps), le point d'aboutissement ou d'achèvement dans la durée puisse se faire précéder de à, qui marque essentiellement le terme d'un mouvement (…) « Vous pouvez avoir le contrat de vente signé d'ici à huit jours ». Stendh., Chartr. de Parme, VII, 124 (…) Bien qu'elle soit parfaitement logique, cette construction ne s'emploie guère, surtout devant et peu; on évite instinctivement de dire « d'ici à là », et Flaubert, qui avait d'abord écrit : « Le parti conservateur, d'ici à peu, prendrait sa revanche » (Éduc. sentim., 431) a corrigé, dans son édition définitive, en : d'ici peu.
G. et R. Le Bidois, Syntaxe du franç. mod., t. II, p. 626, 1732.
25 Il faudrait que d'ici à Pâques Mlle de Méri demandât une chambre à l'abbé d'Effiat.
Mme de Sévigné, 467, 13 nov. 1675.
26 Mais d'ici à quinze jours, dois-je aller demeurer dans une autre maison ?
G. Sand, Elle et Lui, p. 145.
27 (…) Si vous renoncez à votre incognito, je puis vous assurer que, d'ici quelques minutes, je l'aurai convaincue de vous attendre (…)
Giraudoux, Amphitryon 38, II, 3.
28 On parle du treize. D'ici le treize, tout a le temps de sauter.
J. Romains, les Hommes de bonne volonté, t. I, XIV, p. 154.
29 D'ici à ce que ton neveu ait l'âge de Péclet, la condition des travailleurs peut s'être améliorée.
J. Romains, les Hommes de bonne volonté, XXIV, p. 281.
REM. On trouve régionalement (Ouest de la France, Canada) la forme phonique [isit], parfois écrite icite ou icitte (notamment en français québécois).
CONTR. Ailleurs; .

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • ići — ìći nesvrš. <prez. ȉdēm, pril. sad. ȉdūći, pril. pr. ȉšāvši, imp. ìdi, prid. rad. ȉšao> DEFINICIJA 1. (kuda, kamo, komu, s kim, za kim, uz koga, uza što) a. kretati se hodajući [ići ulicom]; hodati b. kretati se nekim vozilom [ići… …   Hrvatski jezični portal

  • ici — ou je suis, Hic, {{t=g}}ékéi,{{/t}} Picardi iki sonant omnino vt Graeci, nos Ici sed Ici, id est, hic, {{t=g}}ékéi,{{/t}} id est, illic, istic. Ici en la ville, Hic in vrbe. D ici où je suis, Hinc. J ay parlé à quelqu un qui estoit d ici dont je… …   Thresor de la langue françoyse

  • ici — adv. (pop.) Aici. ♢ (Pe) ici, (pe) colo sau ici şi colo ori ici şi ici, ba ici, ba colo = din loc în loc, la distanţe mari. [var.: ícea adv.] – lat. *hic ce. Trimis de gall, 13.09.2007. Sursa: DEX 98  ICI adv. v. aici …   Dicționar Român

  • ICI — or Ici may mean: * ICI programming language, a computer programming language developed in 1992 * Ici (magazine), an alternative weekly newspaper in Montreal, CanadaICI is also an abbreviation which may mean: * Imperial Chemical Industries, a… …   Wikipedia

  • ICI — steht für: Imperial Chemical Industries, ehemaliges britisches Chemieunternehmen mit Sitz in London, 2007 übernommen von Akzo Nobel Institut für Competitive Intelligence, Ausbildungsprogramm zum zertifizierten Competitive Intelligence… …   Deutsch Wikipedia

  • Ici — steht für: Imperial Chemical Industries, britisches Chemieunternehmen mit Sitz in London Institut für Competitive Intelligence, Ausbildungsprogramm zum zertifizierten Competitive Intelligence Professional in Deutschland International… …   Deutsch Wikipedia

  • Ici & La — (Виллефранче Сур Салне,Франция) Категория отеля: 4 звездочный отель Адрес: 384 boulevard Lo …   Каталог отелей

  • Ici — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. {{{image}}}   Sigles d une seule lettre   Sigles de deux lettres > Sigles de trois lettres …   Wikipédia en Français

  • ici — ici·ca; ici·cle; …   English syllables

  • ICI — (pronunciamos ici ) sustantivo masculino 1. Sigla de Instituto de Cooperación Iberoamericana , España …   Diccionario Salamanca de la Lengua Española


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.